Sophie Ainardi

Sophie Ainardi

SVELA LA GUERRIERE 

Il était une fois une fillette insouciante qui évoluait au sein d'une famille heureuse. Elle était très timide et rêveuse. Comme elle n'aimait pas trop le contact avec les autres (toujours sa timidité), elle écrivait son journal, des histoires, des poèmes tout en s'adonnant à sa passion, la peinture et le dessin.

La fillette grandit, devient un peu plus sûr d'elle en faisant partie d'une troupe de théâtre. Elle continue d'écrire des poèmes qu'elle fait lire à ses proches qui sont étonnés de découvrir que son écriture est agréable et pleine d'images. L'adolescente, encouragée, continue de remplir des cahiers d'écriture, contes, poèmes, petites nouvelles.

Sous l'insistance de son professeur de dessin elle rentre aux Beaux Arts. Mais l'ambiance n'est pas du tout de son goût, elle se sent trop vulnérable et réservée devant tout ce monde sans pudeur. Trois mois plus tard elle quitte cet univers qui ne lui ressemble en aucun point.

Avec un  baccalauréat littéraire que peut-elle faire si ce n'est une école de secrétariat. Une année passe, son diplôme en poche elle part à la recherche d'un emploi.

Quelques années plus tard, attachée de direction dans une firme d'import export, elle voyage beaucoup, principalement dans les pays du Nord, la Suède, la Finlande, la Norvège, le Danemark. Elle s'y rend régulièrement et tombe amoureuse de ces contrées, particulièrement de la Norvège, où, au fil de ses voyages,  elle se documente sur l'histoire de ce pays.

Elle n'a pas écrit depuis longtemps, mais l'envie de s'y remettre la taraude. Elle est inscrite sur un forum littéraire, agréable, où elle passe des moments exceptionnels. Un jour, Jo, l'administratrice commence, dans une rubrique créée pour cela, une histoire et, chaque membre qui en éprouve le désir la continue comme il le souhaite. Elle saute sur l'occasion  et elle est la première à la continuer. Deux jours passent, personne ne s'attèle à l'écriture de la suite. Elle se lance dans l'épreuve. Une nouvelle naît et les éloges vont bon train. Tous les membres trouvent l'histoire agréable, imaginative et bien écrite. On lui dit qu'elle a un talent de romancière et qu'il faut continuer. Jo, Suzanne, Monica,  les autres membres et ses proches l'encouragent à écrire. Elle continue donc sur sa lancée et d'autres ouvrages naissent sur le forum, qui font l'unanimité.

Dans sa tête germe l'idée d'écrire un roman, un ouvrage où le fantastique, l'aventure, le policier et l'Histoire seraient mêlés. De cette fusion naît SVELA LA GUERRIERE


POUR COMMANDER SVELA LA GUERRIERE

Elle écrit aussi un recueil de nouvelles intitulé  FEMMES,

Riches ou pauvres, jeunes ou plus âgées, les femmes ne peuvent qu’être captivées par ces nouvelles brèves.

Il s’agit de fictions, quoi que nombre d’entre elles puisent leur source dans des faits qui se sont réellement produits.

Tour à tour tendres, joyeuses, mélancoliques et parfois poignantes, elles exaltent l’amour et l’amitié, dénoncent la trahison, fustigent l’indifférence…

Vous vous apitoierez sur le sort de la "Vieille Dame", vous partagerez le bonheur de "l’Inconnu", vous vous révolterez à la lecture de "Adieu rêve de Gloire", vous serez effrayé par la "Descente aux Enfers", vous serez bouleversé par "La Survivante", vous applaudirez aux exploits de "Madame la Commissaire"…

Et sans nul doute, au fil des pages vous reconnaitrez l’une de vos proches, ou, peut-être, vous-même.
____________________________________
Svela

Clothilde, vingt ans, travaille pendant la saison estivale dans un grand hôtel de la Côte d'Azur.

Un matin alors qu'elle sert le petit déjeuner au client de la chambre 313, un flash  éblouissant la fait disparaître brusquement dans un tourbillon qui semble n'avoir pas de fin. Lorsqu'elle reprend conscience la jeune femme est terrifiée, affolée. Elle comprend soudain qu'elle vient de faire un saut de mille ans dans le passé et qu'elle se trouve dans un habitat Viking, en Norvège.

Au vingt et unième siècle, la disparition de Clothilde reste une énigme pour la police. Mais une équipe dirigée pas l'inspecteur Bertrand se fait fort d'élucider le mystère. D'éminents archéologues et ethnologues poursuivent aussi  de leur côté les recherches.

Beau, jeune, athlétique, Leiv Eriksson, fils du grand Erik Le Rouge, a prié les Dieux pour qu'ils l'aident à trouver la femme de son cœur et de ses rêves. Ses vœux ont été exaucés. Elle est là. Il est amoureux fou et veut faire d'elle sa femme et la première guerrière viking.

Clothilde se familiarise avec le maniement des armes, apprend à se battre comme un homme. Elle devient une farouche guerrière, combat les plus grands, défie plusieurs fois la mort et ne peut évidemment pas imaginer que ses succès sont l'œuvre des Dieux Thor, Odin et Freya qui l'ont prise sous leur protection. Clothilde devient alors Svela La Guerrière.

Aventures, mésaventures se suivent, certaines terrifiantes, d'autres empruntent de mystères...


Chronique d'Edmonde Vergnes-Permingeat

Une plongée dans le monde impitoyable des Vikings
C’est à une plongée dans le monde des Vikings, de leurs légendes, de leurs lois, à laquelle nous invite Sophie Ainardi. Bien documenté, le roman, Svela la Guerrière, est d’abord une immense fresque peuplée d’une foison de personnages aux multiples facettes. Sophie Ainardi, passionnée d’histoire et de légendes nordiques, restitue à travers les aventures de Svela, devenue reine des Vikings en épousant Leif Erikson, le fils d’Eric Le Rouge, la réalité quotidienne du peuple viking, ce peuple guerrier redouté qui possédait la maîtrise des mers et de la navigation, alliée à un désir de conquête et de colonisation. En un mot : une fresque brûlante de vie émaillée d’un florilège d’émotions, de personnages bouleversants et d’histoires passionnantes.

Pourtant le roman ne se réduit pas à l’enchantement de cette plongée romanesque dans l’univers du peuple viking. Sa structure narrative n’est ni linéaire ni univoque comme le serait celle d’un simple roman historique. Grâce à sa construction magistrale, il croise plusieurs plans temporels reliés par un subtil jeu de correspondances. Avec talent, l’auteur jongle avec les époques, rendant sensible l'épaisseur du temps et les sortilèges de sa réversibilité : l’originalité du roman réside précisément dans un va-et-vient entre les différentes époques historiques qui s’entrechoquent avec fracas. Clothilde, jeune étudiante de notre siècle ayant un job de vacances sur la Côte d’Azur se voit un jour propulsée mille ans en arrière dans un habitat viking, en Norvège, où elle va rencontrer l’amour et devenir Svela la guerrière, reine des Vikings. Sa disparition pose une énigme à l’inspecteur, chargé de diriger l’enquête ainsi qu’à d’éminents archéologues et ethnologues qui cherchent aussi à élucider le mystère.
Vous l’aurez compris, ce roman est bâti comme un polar. Un double suspense affecte simultanément les deux niveaux du récit : on s’interroge, en effet, d’une part sur les événements « passés » - le lecteur frissonne en se demandant ce qu’il va advenir de Clothilde dans ce monde des Vikings, réputé impitoyable - , et d’autre part, sur le déroulement des événements « présents » - entendons ceux du XXIe que vient de quitter l’héroïne.
L’histoire du passé se déroule sur fond de tempêtes et d’océans déchaînés, d’aventures en Afrique avec de terribles épreuves au Sahara et d’expéditions dans le Grand Nord, jusqu’au moment où Svela /Clothilde revient se perdre dans notre XXIe siècle qui n’est plus le sien. Et quand, pour retourner à l’époque des Vikings, elle décide d’utiliser la machine à voyager dans le temps, mise au point par de jeunes savants, le roman se tend alors d’un triple suspense : car l’engin qui n’est pas tout à fait au point va la transporter en Égypte, sous le règne de Thoutmosis IV, puis quelque part en France, à l’époque effroyable de l’Inquisition, avant de la faire revenir enfin auprès des siens où l’attend encore une terrible épreuve : la peste noire…
Roman d’amour pour les incurables romantiques, roman épique d'une force rare, qui sonde avec acuité l'âme humaine, à la fois chronique historique, aventure romanesque et palpitant thriller, ce roman« polyhistorique» (selon la formule d’Hermann Broch) crée la plus envoûtante des lectures.

Sous-pages :

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Commentaires (2)

Claude Cotard
  • 1. Claude Cotard | 30/04/2010

Merci, je m'en occupe de suite Sophie.

Cordialement et ... félicitations !

Claude

Sophie Ainardi
  • 2. Sophie Ainardi (site web) | 30/04/2010

Bonjour,
Je ne sais pas si votre site en accord actif, mais en me promenant sur le web j'ai découvert une partie de mon univers chez vous. Je dois vous dire que je ne suis plus chez TheBookEdition, que je suis aujourd'hui éditée chez IRENE PAULETICH EDITIONS.
Je souhaiterais donc, que vous changiez et les couvertures et les liens pour accéder à leur achat. C'est dommage de laisser sur un site de mauvais renseignements.
Merci beaucoup de votre attention,
Sophie

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×