Quelle est l’origine de la croix ?

Les juifs de Bérée.
 
Toujours bon à savoir...
 
La croix tire son origine des anciens Babyloniens de Chaldée. De là, elle s’est propagée vers la Chine, l’Inde, le Mexique et certaines parties de l’Afrique et divers autres endroits des siècles avant que le christianisme ne voit le jour.
Il y a bien des siècles en Italie, avant que les gens ne connaissent quoi que ce soit des arts de la civilisation, ils croyaient à la croix en tant que symbole religieux. Elle était considérée comme une protection et était placée sur les tombes.
En 46 avant J.-C., les Romains frappèrent une pièce de monnaie montrant Jupiter tenant un long sceptre dont l’extrémité était en forme de croix. Les Vestales, vierges de la Rome païenne, portaient une croix suspendue à leur collier, comme les religieuses de l’Église catholique de nos jours.
Au milieu du IIIe siècle ap. J.-C., les Églises avaient abandonné, ou changé certaines doctrines de la foi chrétienne. Afin d’augmenter le prestige du système ecclésiastique apostat, les païens furent acceptés dans les Églises … et généralement autorisés à conserver leurs signes et leurs symboles. D’où, le Tau ou T, sous sa forme la plus utilisée, avec la barre transversale abaissée, fut adopté comme illustration de la croix du Christ.
 
La croix pré-chrétienne d’une forme ou l’autre était utilisée en tant que symbole sacré parmi les Chaldéens, les Phéniciens, les Égyptiens et chez plusieurs autres nations. Les Espagnols du XVIe siècle la retrouvèrent aussi chez les Indiens du Mexique et au Pérou. Toutefois sa signification symbolique était bien différente de ce à quoi nous associons la croix aujourd’hui. On en a un exemple dans la très ancienne religion indienne. Dans les grottes d'Elephanta, on peut voir une croix au-dessus de la tête d’un personnage. Dans une autre peinture ancienne, le dieu Krishna est représenté avec six bras dont trois tiennent une croix.
Le symbole païen de la croix a été « christianisé » en l’introduisant dans le christianisme traditionnel. Cependant, la croix n’était pas un symbole utilisé par les premiers chrétiens, car ils craignaient que ce signe ne les livre aux persécutions romaines.
D'une manière générale, avant le IIIe siècle, les premiers chrétiens n'usent que de quelques symboles figurés comme la lyre, l'ancre de marine, un bateau au vent, l'orante, le criophore, la colombe ou le poisson. Mais, le premier symbole du Christ a été le poisson (IIe siècle) car en grec "poisson" s'écrit : IXΘYΣ, ou ichthus, acronyme dont les lettres constituent les premières lettres de Iêsous Christos Theou Uios Sôtêr, c’est-à-dire Jésus Christ, de Dieu le Fils (Fils de Dieu), Sauveur.
La croix n’a pas été utilisée par la chrétienté traditionnelle avant le temps de l’Empereur romain Constantin environ 300 ans après que Christ ait fondé Son Église.
Les chrétiens, ne craignant plus les persécutions et encore plus à partir du Ve siècle, la croix commença à être représentée sur des sarcophages, des lampes, des coffrets et d’autres objets. La croix ne devint donc pas le principal emblème et symbole de la chrétienté avant le IVe siècle.
Mais, les premiers apôtres n’ont jamais fait cela. Ils ont toujours considéré la croix pour ce qu’elle est : un symbole païen ! La Bible enseigne clairement que le peuple de Dieu ne doit pas pratiquer ni tolérer de voies, coutumes, traditions ou pratiques païennes, (Deut 7 :1-6 ; Jér 10 :1-5 ; Apoc 18 :1-4).
(Article rédigé sans aucun jugement ! Car, comme me dit Jésus : “que t'importe ? Toi, suis-moi” (Jean, chapitre 21. verset 21).

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×