Montagne d'amour.

Choose a translation language!

Je ne suis pas Herzog, loin de là
Cette face très convoitée fait l'objet
d'un enjeu international.
D'abord trouver son compagnon de cordée
Pas simple ça... Quelqu'un de fiable, de sûr.
L'Annapurna a exigé cinquante-cinq victimes
Qui n'ont jamais retrouvé le chemin du camp de base
Atteindre les 8 091 mètres d'altitude
Trouver une partenaire capable, volontaire
Pour surveiller les pitons, la corde fixe qui sécurise
Le passage, comme je le ferai moi-même.
Car paroi à gravir n'est pas de tout repos.
La face sud de l'Annapurna
La majesté de l'Himalaya
Je ne suis pas Jean-Cristophe Lafaille
Dois trouver cette partenaire avant
Nous échangerons quelques regards
Nous partagerons les mêmes sentiments
Même crispés par l'effort, nous devrons venir
A bout de cette escalade sans fin !
La vie, n'est-elle pas un Annapurna
Mais on ne peut le gravir en solitaire
J'aurai confiance en toi, tout comme,
Tu auras confiance en moi, il le faut
Mais si nous arrivons un jour au sommet
Alors ce ne sera pas grâce à moi ou à toi
Mais grâce à ta main dans la mienne
Tout au long de cette escalade.

4 votes. Moyenne 4.25 sur 5.

Commentaires (2)

Gorchon
  • 1. Gorchon | 19/05/2010
bonjour Claude

très beau poème une nouvelle forme d'écriture au plaisir
ps
je n'ai pas eu le lire avant la pub me bloquer l'ordi...bonne journée à toi
bise sylvie
hirondelle
  • 2. hirondelle | 28/04/2008
très beau poème plein d'émotion


Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×