Carnaval

Choose a translation language!

215 av
Ce soir c'est soirée carnaval, soirée costumée.
Ils apparaissent séparément, lui le loup souriant.
Elle vêtue D’un palazzo, une robe de soie diaphane.
Robe qui la dévoile plus qu’elle ne l’habille.
Sur ses épaules, une cape couleur de la nuit.
Ils se croisent, se sourient, se frôlent, s'attirent.
Elle l’entraîne dans un coin isolé, à l'écart du monde.
Dans une pièce vide, Seul à seule ils se retrouvent.
Elle lui vole un baiser, lui offre une caresse.
Elle dégrafe son corsage. Ri et l'attire à elle.
Ses baisers se font éperdus, aguicheurs, incendiaires.
Bientôt, au pied d’un lit, git une robe en soie.
Elle oublie d’être sage, mais pas de garder son masque.
Un masque de chatte, fabriqué de manière magique.
Papier mâché “cartapesta ” recouvert de feuilles d'or.
Qui est cette inconnue ? Quel est son âge ? Sa condition ?
Mystère du carnaval où tout est permis, anonyme et secret.
Il découvre la courbe de ses seins, leurs douces fermetés.
Il embrasse le creux de son ventre, brûlant, fiévreux.
Elle découvre ce sexe dressé, sa langue, ses caresses.
Il laisse flâner ses mains, ses lèvres sur son intimité humide.
Ils ne cessent de s'aimer, se savourer, s'enivrer de l'autre.
Mais de son visage,de savoir qui elle est, il ne saura rien.
De savoir qui est cet homme qui la chevauche, mystère complet.
Comme ses lèvres sont gourmandes et ses yeux pleins d'envies !
Mais le mystère demeure et cela leur convient parfaitement.
Est-elle épouse ? Mère ? Princesse ? Qu'importe au fond !
Est-il époux ? père ? prince ? Jeune ou pas ? Qu'importe !
Cette nuit c'est carnaval et elle se fait chatte vénitienne.
Cette nuit c'est carnaval, il devient sensuel pour la croquer.
Ce soir ils s'offrent sans retenue un moment de débauche torride.
Qu'importe après tout ? Comme elle il a gardé son masque !
Ce sont deux inconnus dans ce lit aux draps de soie ce soir.
Deux inconnus qui s'aiment sans tabous, sans aucunes retenues.
Qu'importe ? ils se croiseront demain, sans se reconnaître.
Mais jamais ils n'oublieront ces doux instants d'abandon.
Ils garderont en mémoire ces soupirs et ces gémissements.
Ils garderont le plaisir montant au creux de leurs reins.
Il se souviendra du goût de sa peau, de son nectar divin.
Elle se souviendra de cet inconnu, croisé un soir au carnaval.
Cet inconnu qu'elle croise, peut-être, tous les jours.
Et même s'ils s'étaient reconnus, ils feront comme si.
Car sous le masque, ça ne compte pas, tout est permis !
Au bal masqué, c'est la magie du bal costumé, la magie de Venise !


Erotisme au Feminin

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Commentaires (3)

Johanna
  • 1. Johanna | 18/12/2008
Que l'imaginaire s'emballe lorsqu'il y a une aura de mystère comme par ces masques au bal......ne pas savoir avec qui l'on est....vivre l'interdit d'un moment....
Combien de gens ont phantasmé sur ça....
Quel imaginaire mon ami...bravo!
bethoflondon
  • 2. bethoflondon | 11/03/2008
Ho the famous phantasm to make love with one or an unknown which one will never know neither the face nor the name. If this unknown has the talent of Claude Cotard, I am taking... to laugh
Rapsodia475
  • 3. Rapsodia475 | 04/03/2008
essere quest'incognita sotto la maschera. Momento torride, intenso. Hum quello mi rende ogni cosa nulla qu'a leggerli e sento farfalle nel mio ventre. Voi, sapete svegliare gli impulsi e l'imagination e c'est raro in un uomo. Quale sensualité dovete possedere! Bravo e dico... ancora, ancora...

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×