La pluie

Choose a translation language!

Le ciel est noir et il gronde, éclairé par instant d'un éclair.
De la fenêtre, je te vois arriver, dans la pénombre, pas fière.

Tes cheveux trempés, dégoulinant de pluie sur tes frêles épaules.
Je me précipite alors pour t'apporter une serviette dans le hall.

Délicatement, je te sers contre moi, enfin, j'essuie tes cheveux.
Que tu as l'air fragile entre mes bras, tel un oisillon peureux .

Tu ramènes le parfum de la pluie mélangé à celui divin de ta peau.
Je prends ta main avec douceur et t'attire vers le feu, le chaud.

Devant l'âtre où crépite le feu, j'ôte tes vêtements. Te voilà nue.
Tu te réchauffes devant ce feu, étendu dans un moelleux sofa écru.

Mon bel et mon tendre amour, comme tu peux être divinement belle !
Des heures entières je resterais là, te regarder, presque irréelle.

Ta main est si douce dans la mienne, nos regards se fixent, jouent.
Tes yeux pétillent, en disent bien long. Moi ? je caresse ta joue.

Tes lèvres sans fard ont la couleur d'une fraise juteuse et fraîche.
Comment résister à croquer dedans ? Du coup, ma bouche en est sèche.

Ton sourire en coin est pour moi significatif, tu vois mon regard.
Tu le connais quand il luit ainsi et parcours ton corps au hasard.

Avec tes ongles, tu dessines sur ma poitrine un volcan dévorant.
Un frôlement, des épaules au ventre, tu t'amuses, me rend brulant.

Des frissons me parcourent, cela te fait sourire, tu es contente.
Tu trouves cela très amusant de me troubler ainsi ma belle amante.

Que l'homme est pauvre et sans défense devant une femme en charme !
Guerrier ou puissant, face à une telle femme qui use de ses armes !

Attirant ma tête sur ton ventre, tu caresses mes doux cheveux blonds.
Tes doigts s'infiltrent dans ma crinière, tu sais qu'ainsi je fonds.

C'est toi qui frissonnes maintenant, sentant nos peaux se rapprocher.
Quand elles se touchent, le feu s'allume cherchant à nous consumer.

Mes mains s'égarent sur tes hanches, ton ventre, tes épaules aussi.
Tu gémis et le froid est loin, aux antipodes, remplacé par l'envie.

Ho s'il pouvait pleuvoir beaucoup plus souvent. Ho oui si seulement...
Nous nous sécherions chaque fois avec tout autant d'ensorcellement.

La pluie tombe, mais nous ne l'entendons plus, ne la sentons plus.
Nous sommes partis loin dans un monde ou la pluie n'est pas connue.

Un pays ou les frontières sont tes bras et tes lèvres m'emprisonnant.
Où nos mains sont des fleuves, des rivières sur nos corps voyageant .

Mon bel amour ma bien-aimée aux cheveux délicats et au corps parfumé.
Ma douce étreinte, poésie de mon âme qui m'apprend à conjuguer aimer.

Toi ma rêverie d'où les gouttes d'eau ont laissé la place à un lagon.
L'odeur de ta peau salée imprègne mes fibres, jusqu'au plus profond.


Libertine qui m'enchaine d'un regard où n'échappe nul de mes envies.
Gourmande qui devine d'un sourire que toi seule me portes à la rêverie.

Même si tu es loin, tu le devines, tu occupes mes plus douces pensées.
Tu le sais, car tu es femme, tu fais naitre en moi le désir de t'aimer.

La pluie a cessé de tomber. Il n'y a plus que nos souffles épuisés.
Plus un bruit, seul le feu qui crépite et cette envie de recommencer.


Erotisme au Feminin

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Commentaires (3)

Johanne
  • 1. Johanne | 17/07/2008

Hmmm...
comme cela me rappelle ce que justement aujourd'hui.....
moment partagé avec plaisir renouvelé....
moment de sensualité à fleur de peau...
moment délicieux de plaisir et de désir...
doux souvenir......

Johanne
  • 2. Johanne | 20/06/2008

Super poème....

J'aime la pluie, j'aime son odeur....
Je me suis reconnue en cette femme.....
Et drôle de coïncidence....
Nous vivons une période ici, d'averses et d'orages dispersée.....
Comme j'aime le feu crépitant d'un foyer....j'aime son bruit et j'aime observant les couleurs de ses flammes...
C'est si relaxant......
Merci pour ce moment délicieux.....

Petite Fée Véronique
  • 3. Petite Fée Véronique | 16/04/2008

Je me demande pourquoi tout à coup, je préfère la pluie au chaud soleil du midi !!!!!!!!!

Eau, feu, caresses, baisers, sensualité, désir... humm !!! Que c'est beau et que ça donne envie !!!!!!

Bisous provençaux
d'une petite fée...

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×