Lettres d'un Poilu

lettre d'un poilu

Henri est appelé sous les drapeaux en 1918, l’année de son vingtième anniversaire et part pour le 123è Régiment d’Infanterie de La Rochelle.
Il va commencer à correspondre avec sa famile, racontant son quotidien de soldat, demandant des nouvelles des parents et amis restés dans sa belle région qu’il aime tant.

Porté disparu à la bataille de Soissons, prisonnier dans un camp en Allemagne, il ne reverra jamais les siens, ni sa fiancée.

Quelques mois de la vie d’un jeune soldat de vingt ans, mon grand-oncle Victor (dit Henri) TAVERNIER.

 

Cliquez sur la couverture.

3 votes. Moyenne 2.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×